Découvert bancaire


Exceptionnel ou permanent, le découvert bancaire se veut une forme de crédit que seule la banque peut autoriser. Par conséquent, le titulaire d’un compte bancaire ne peut s’octroyer lui-même pareil droit s’il n’a pas obtenu au préalable l’accord de sa banque. En ne se conformant pas à cette condition, il s’expose alors à des frais bancaires très élevés, et pourrait même se voir frappé d’une interdiction bancaire. Cependant, une fois sa demande acceptée, il peut alors utiliser ce prêt à court terme jusqu’à concurrence du montant autorisé. Bien qu’il s’apparente à un crédit, le découvert bancaire ne constitue pas toutefois un versement effectué dans le compte du titulaire. Il s’agit plutôt d’une somme d’argent excédant le solde d’un compte que le client peut utiliser à diverses fins. Il peut notamment s’en servir pour boucler les fins de mois, pour parer à un éventuel imprévu, ou pour pallier à un problème d’argent à court terme.

Certaines conditions régissent le découvert bancaire, et celles-ci doivent être clairement stipulées dès le départ. Pour cette raison, on recommande fortement au demandeur d’exiger un contrat écrit, dans lequel seront précisés la durée, le taux d’intérêt s’y appliquant, ainsi que les frais et le délai de préavis s’il devait y avoir rupture. En outre, il convient aussi de déterminer du type de découvert bancaire dont le client souhaite se prévaloir, car il en existe deux : le découvert bancaire temporaire, aussi nommé exceptionnel, et le découvert bancaire permanent. S’il s’agit d’un découvert bancaire exceptionnel ou temporaire, le bénéficiaire ne pourra l’utiliser que sur une certaine période prédéterminée. Dans le cas contraire, le client devra alors souscrire à un découvert permanent. Cependant, étant assorti d’un taux d’intérêt très élevé, le découvert bancaire permanent devient rapidement très onéreux, et pour cette raison, il pénalise en quelque sorte une utilisation excessive.

Le découvert bancaire permanent présente néanmoins certains avantages, dont celui de pouvoir en bénéficier constamment, jusqu’à échéance du contrat. De plus, s’il résulte d’un accord écrit, la banque ne peut en aucun temps y mettre un terme avant la date d’expiration stipulée dans le contrat. Son plus grand avantage réside surtout dans sa souplesse et dans la rapidité avec laquelle il peut être octroyé. Néanmoins, et malgré les commodités qu’il présente, le découvert bancaire, s’il est constamment utilisé, demeure une dette permanente sur laquelle courent sans cesse des intérêts.



Laisser un commentaire