Qu’est-ce que la vente à découvert ?


En termes clairs et simples, la vente à découvert consiste en une vente de titres dont le vendeur n’est pas en possession. Bien que cela puisse sembler quelque peu difficile à comprendre, une explication des notions de base vous éclaircira à ce sujet. Par exemple, si vous souhaitez vendre des actions à découvert, c’est en réalité votre courtier qui vous les prêtera. Il faut savoir que les titres des actions sont issus d’une maison de courtage, autre que celle de votre courtier.

Ainsi, lors d’une vente à découvert, les titres que vous détenez seront vendus, et votre compte sera crédité du produit découlant de cette vente. Mais puisqu’il y a un découvert, cela implique que vous devrez tôt ou tard combler ce découvert, et pour ce faire, vous devrez racheter le même nombre d’actions, que vous remettrez ensuite à votre coutier. S’il y a une baisse des prix, vous serez gagnant puisque vous pourrez réaliser un bénéfice en achetant des actions à moindre coût. Cependant, s’il y a hausse des prix, vous serez perdant.

En fait, la vente à découvert est une question de spéculation. Tel que dans l’exemple cité précédemment, l’investisseur peut sortir gagnant et réaliser un bénéfice important avec la vente d’actions à découvert. Mais il peut tout aussi bien y perdre de l’argent. Toutefois, il faut savoir que la vente à découvert est soumise à certaines restrictions. Celles-ci s’appliquent tant à la quantité, qu’aux prix et au type d’actions qui peuvent faire l’objet d’une vente à découvert. En outre, il importe également de préciser que certaines actions ne peuvent être vendues à découvert, notamment celles qui sont cotées en cents. De plus, pour la majeure partie des ventes qui se font à découvert, celles-ci doivent se réaliser à partir de lots réguliers.



Laisser un commentaire